La sournoiserie de la pâte à modeler

OU la vérité sur cette activité qu’on est censé adorer mais qu’on a le droit de redouter

Je cherche des témoignages. Des mères qui pourraient me réconcilier avec cette activité en tête de la liste d’occupations de dimanches pluvieux des Mamans Parfaites.

Sur les réseaux sociaux, tout se passe toujours à merveille, les enfants sont épanouis, ils font de la motricité fine, musclent leurs doigts, font travailler leur imaginaire, exercent leur créativité. 

Les mères se gargarisent des réalisations plasticinesques de leurs petits, (même que parfois, elles sont coiffées  et portent de jolis vêtements hors de prix dans un intérieur mixant le dernier numéro du Elle Déco et le manuel du Montessori chez soi.)

Sauf que pour toi, dans ta vraie vie de Maman Guerrière, et donc forcément imparfaite, ça marche jamais comme les mamans sur internet elles disent.

Lire la suite

2 ans plus tard …

OU quand la vie te bouscule, passe, et te fait de jolis clins d’oeil, un peu plus tard.

Tu en es drôlement fière, de ton cadeau en carton. Tu l’as promené partout dans la maison. Rayonnante, comme toujours ma Pimprenelle. Pour tes « deussanscommeça ».

Ce sont les copains de la crèche qui l’ont bricolé, affairés, appliqués.  Des gommettes qui restent collées aux doigts, les deux bougies trop vite soufflées, alors pour toi on frappe deux fois. Des miettes de cake au chocolat partout par terre.

Moi, ce cadeau, en secret, il m’a bouleversée. Car la coïncidence était si belle…

Une grande lettre en carton, comme une toute petite clé dans mon coeur.

Lire la suite

On troque nos enfants ?

OU comment passer une après-midi de rêve, pour pas un euro et en faisant le bonheur de tout le monde

Avoue-le, en lisant ce titre, un rien racoleur je te l’accorde,  l’idée honteuse et coupable t’a traversé l’esprit un quart de seconde : oui, j’échangerais bien mes enfants contre d’autres enfants, des enfants de films, qui disent toujours oui oui, et jamais ne se jettent par terre en hurlant quand tu dis non non…  Et puis, immédiatement, tu t’es dit que non, définitivement, tu les aimes trop et que jamais tu n’en voudrais d’autres. Même des qui dorment toutes leurs nuits. Même des qui font des grasses mat’. Même des qui adoooorent les légumes. Même des qui se disputent jamais.

Et pourtant, ce que je te propose, c’est de les échanger…

Lire la suite

Tes 13 ans

OU quand l’adolescence frappe discrètement mais clairement à la porte de ta tribu

GrandKet, je ne t’ai vraiment pas vu grandir. Parce que là, vraiment, je peux dire que tu es grand. Tu n’as pas encore le mètre 90 que tu auras sûrement, mais tu es grand parce que tu es un adolescent, et ça, c’est un truc de fou-fou, de dzoum dzoum.

Je t’ai rencontré quand tu étais encore petit.

Lire la suite

Voler les instants parfaits

OU comment capter la joie là où on l’attendait pas

En plein milieu d’un week-end par exemple. Tu sais, ce moment à la fin de la semaine théoriquement prévu pour se reposer, lors duquel dans ton ancienne vie, tu aimais ronfler jusqu’à midi, sortir jusqu’à pas d’heure et t’enfiler des séries et du chocolat au fond de ton lit.

Sauf que depuis, donc, tu as eu des enfants.

Mais ces pseudo-week-ends peuvent être une source inépuisable d’apprentissage dans toute une série de domaines de compétences essentielles.

Exemple ?

Lire la suite

Ca ne va pas durer …

OU quand tu réalises que tout ça, les larmes de crocodile, les Maaaamaaans stridents nocturnes, les petits pots de colle accrochés à tes jupes, c’est malheureusement… terriblement passager

J’avoue. Parfois, je décompte. D’ici 6 mois elle parlera. Dans un an, il n’y aura plus de langes. Encore un peu de patience, et elles dormiront vraiment longtemps le matin.

Je décompte le temps à attendre encore jusqu’à… jusqu’à quoi en fait ?

Lire la suite