Le goût de tes nouvelles vacances

OU celles dont tu rêves, et celles que tu vis en vrai-dans-ta-vraie-vie-de-Maman

Voilà, j’y suis presque. Plus que 2 dodos (dont 1 dans une voiture chargée d’une tribu en délire) et à moi les vacances.

Je m’y vois déjà : bronzée (caramel), avachie sur un matelas pneumatique (gris perle), hésitant sur quel pied  tremper dans la piscine (tiède), me gargarisant au rosé (bio), ondulant comme une déesse (qui ose ricaner?) sur du Nina Simone featuring the Cigales of Camargue.

Bon ok, tu y crois pas.

Ben moi non plus en fait. Ou alors si, mais juste quelques secondes.

Et dire qu’un jour, MOI, j’ai VECU des vacances comme ça. Oui oui oui. Même que je finissais par m’ENNUYER. Même que je trouvais tout ça très CALME. Même que j’avais parfois vraiment trop CHAUD. Même que je DEPRIMAIS de ne pas réussir à choisir quel pied tremper dans la piscine tiède.

Mais que s’est-il passé pour que tout cela fonde, paf d’un coup, comme Olaf au soleil ?

Lire la suite

Publicités

On troque nos enfants ?

OU comment passer une après-midi de rêve, pour pas un euro et en faisant le bonheur de tout le monde

Avoue-le, en lisant ce titre, un rien racoleur je te l’accorde,  l’idée honteuse et coupable t’a traversé l’esprit un quart de seconde : oui, j’échangerais bien mes enfants contre d’autres enfants, des enfants de films, qui disent toujours oui oui, et jamais ne se jettent par terre en hurlant quand tu dis non non…  Et puis, immédiatement, tu t’es dit que non, définitivement, tu les aimes trop et que jamais tu n’en voudrais d’autres. Même des qui dorment toutes leurs nuits. Même des qui font des grasses mat’. Même des qui adoooorent les légumes. Même des qui se disputent jamais.

Et pourtant, ce que je te propose, c’est de les échanger…

Lire la suite

Ca ne va pas durer …

OU quand tu réalises que tout ça, les larmes de crocodile, les Maaaamaaans stridents nocturnes, les petits pots de colle accrochés à tes jupes, c’est malheureusement… terriblement passager

J’avoue. Parfois, je décompte. D’ici 6 mois elle parlera. Dans un an, il n’y aura plus de langes. Encore un peu de patience, et elles dormiront vraiment longtemps le matin.

Je décompte le temps à attendre encore jusqu’à… jusqu’à quoi en fait ?

Lire la suite