Mon corps de Maman Guerrière

OU pourquoi tu ne seras jamais plus tout à fait comme avant

La pharmacie est devenue ma deuxième maison. C’est SuperChéri qui me l’a fait remarquer. « La pharmacie, c’est ta deuxième maison » a-t-il simplement décrété.

Il a raison. Je dépense des fortunes à la pharmacie. J’ai une carte de fidélité, je pense que je suis sur le point d’accéder au niveau ultime, celui où je pourrais me faire livrer une palette de Dafalgan directement dans ma salle de bain par Ryan Gosling nu.

J’adore mes pharmaciennes. Elles sont 4, pimpantes comme des Desperate Housewives, avec des remèdes de sorcières terriblement efficaces.  Et c’est pas faux, je passe ma vie dans leur pharmacie.

Il faut dire que depuis que je suis maman, mon corps a un peu morflé. Et pour compenser, je dévalise ma pharmacie (qui ne vend pas de remède louche pour se lever le matin ou faire dormir les enfants, je calme tout de suite tout le monde)

Je vais pas épiloguer sur les effets ô combien réjouissants de l’accouchement sur mon périnée ou de l’allaitement sur mon décolleté. Tout le monde le sait, c’est réjouissant (pour personne).

J’achète bien d’autres remèdes, potions, crèmes et lotions en tous genres chez mes quatre Bree Van de Kamp, comme par exemple :

-une crème oculaire, à appliquer chaque soir, depuis que Mistinguette, l’été dernier, dans un excès d’enthousiasme alors que je lui racontais une version librement adaptée de La Reine Machin Brol, a enfoncé son doigt sur 2 cm dans mon oeil gauche. J’ai, depuis, une micro-déchirure de la cornée, douloureuse quand je laisse les yeux fermés longtemps (mais comme de toute façon je ne dors que d’un oeil, cela ne change pas fondamentalement ma vie) et je porte désormais des lunettes de piscine pour raconter l’histoire du soir. On est jamais trop prudent.

IMG_1813

-un shampoing spécial cuir chevelu irrité (comprenez par les traitements anti-poux, car comme dit le le dicton  « si ton enfant est infesté, toi aussi tu vas te gratter »)

-des gouttes pour soulager mon oreille droite, celle qui souffre d’une perte d’audition de 35 dB, datant de la période bébé-hurlant-porté-sur-l’épaule-droite

IMG_9487.jpg

-une préparation dépigmentante très efficace pour faire disparaitre une tâche de grossesse, délicieux souvenir d’une après-midi d’été où, enceinte jusqu’au cou, j’avais oublié mon tube de crème 50…

-un stock de baume du tigre pour muscles fatigués par le sport (et que celui qui doute qu’un 17h-19h avec enfants soit aussi fatigant qu’une séance d’aquabike me jette la première couche sale). Car le portage quotidien de mes enfants m’a permis de développer des épaules de nageuse/catcheuse et un bras surdéveloppé.

-un demi-litre de Fleur de Bach Rescue, qui te promet de rester zen et détendue en toutes circonstances (il n’est toutefois pas précisé l’âge des circonstances…)

IMG_9569

-un bon petit stock de bouteilles d’extrait de pépins de pamplemousse, pour tenter de booster mon système immunitaire, mis à rude épreuve par le vidage quotidien des yaourts enrhumés de mes enfants, les bisous toussotant et les éternuements à 3 cm de mon visage,

-des comprimés de magnésium, car on m’a garanti que cela allait me permettre d’avoir un sommeil plus réparateur (j’ai testé, et cela marche mais uniquement si tu les mets dans tes oreilles, et là, du jour au lendemain, tes enfants n’appellent plus la nuit, hop c’est magique. Et ton sommeil devient effectivement réparateur)

-la fameuse palette de Dafalgan (bientôt livrée par Ryan Gosling nu donc), indispensable pour gérer les lendemains de « papa et maman sont allés au restaurant » (comprenez « se sont mis la tête à l’envers et comme cela n’arrive pas souvent ils ne gèrent plus du tout les lendemains de la veille »). Tu sais, ces jours où tu dois composer avec une migraine tambourinante/un estomac barbouillé/une bonne vieille fatigue et une tribu sautillant sur la table du salon en chantant à tue-tête du Maitre Gims.

IMG_1005

Bref, oui, mon corps a un peu morflé.

Mais tu sais quoi? Quand je regarde les si jolies raisons de ce morflage, je ne regrette plus une seconde le corps intact de mes vingt ans… Et je me dis même que, finalement, il a pas si mal bossé…
IMG_0108.JPG

 

Publicités

4 réflexions sur “Mon corps de Maman Guerrière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s