Voler les instants parfaits

OU comment capter la joie là où on l’attendait pas

En plein milieu d’un week-end par exemple. Tu sais, ce moment à la fin de la semaine théoriquement prévu pour se reposer, lors duquel dans ton ancienne vie, tu aimais ronfler jusqu’à midi, sortir jusqu’à pas d’heure et t’enfiler des séries et du chocolat au fond de ton lit.

Sauf que depuis, donc, tu as eu des enfants.

Mais ces pseudo-week-ends peuvent être une source inépuisable d’apprentissage dans toute une série de domaines de compétences essentielles.

Exemple ?

Lire la suite

Publicités

Quand la tribu débarque…

ou comment les week-ends ne sont pas vraiment des week-ends quand on est à la tête d’une tribu adorable mais affamée et déchaînée

Avant, dans mon ancienne vie, celle où les enfants n’étaient qu’un concept abstrait,  le week-end était ce moment délicieux et harmonieux où je paressais au lit jusqu’à une heure indécente à m’enfiler des épisodes de Desperate Housewives (oui, mon ancienne vie, c’était il y a un bail), avant de paresser dans un bain jusqu’à ce qu’il devienne froid, puis d’aller bruncher dans un endroit branché (ou pas), sur des notes de jazz en sirotant un thé au jasmin.

Lire la suite