Ce que je ne vous dis pas …

OU tous ces jolis secrets que nos petits ignorent…

Parce que même si je leur dis tout, en fait, non… Il y a ces petits et ces grands secrets, qu’on garde pour nous…

Alors, mes petits, ce que je ne vous dis pas, c’est que :

-quand je vous dis au revoir le matin, en vous embrassant dans le cou et en vous murmurant des mots doux, puis que je fais mine de m’en aller d’un grand pas décidé et très important, en fait parfois, à l’intérieur, moi aussi je pleure un peu.

IMG_3348

-quand je viens vous chercher à l’école, le soir, je cours, je vole, et au moment d’arriver, je ralentis, je me fais toute petite, j’espère toujours vous voir en cachette, dans votre petit univers, je déguste les secondes où je suis encore inaperçue et où je peux vous observer, fière et un peu émue aussi.

– parfois, souvent, j’ai peur. Peur pour vous, peur de tout ce qui peut faire peur aux mamans. Mais j’essaye de ne pas vous surprotéger, de vous laisser ébouriffer vos petites ailes de moineaux, et vivre votre petite vie, dans une bulle, c’est vrai, mais avec leurs petits risques. Parce que j’essaye de vous faire confiance, de faire confiance à la vie. Et de vous transmettre cela.

 

IMG_3623

 

IMG_3624

-ces deux petites robes roses que je viens de vous acheter, quand vous dormez, moi je les lave doucement, à la main pour qu’elles sentent bon comme à la maison, et qu’elles soient toute propre pour le lendemain matin… (pour au moins 10 minutes en tout cas)

-souvent, je vous regarde à la dérobée, rire entre vous, comploter joyeusement, sourire devant Anna et Elsa, danser librement.

IMG_2403

-parfois, j’ai besoin d’air, besoin de m’en aller un peu plus loin, seule, pour reprendre mon souffle. Mais que dès que je suis loin de vous, en fait, très vite, vous me manquez…

-quand je pars faire du shopping pour moi, c’est avec des robes pour vous que je reviens. Chaque fois.

-en fait, on ne dit pas « rond-bil » mais « nombril », ni « yocket » mais « hoquet », des petites erreurs tellement jolies que je n’ai pas encore envie de les corriger

-quand l’une de vous monte tout en haut du toboggan, que je te lâche la main et que je te dis d’y aller, en fait, j’ai peur, un peu, parfois très fort. Mais je te dis vas-y, vas-y ma chérie, tu vas y arriver. Parce que même si j’ai peur, je crois en toi.

IMG_3664

-le soir, tard, quand je monte enfin me coucher, comme une petite souris j’ouvre la porte de vos chambres, et je vous regarde dormir, paisibles, douces. Et ce que je ne vous dis pas, car c’est mon secret de maman, c’est que vous regarder dormir, c’est le plus beau spectacle du monde…

Car c’est dans le noir et tout bas que l’essentiel me saute soudain aux yeux…

IMG_4406

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s