Comme je vais devenir une Maman (vraiment) zen …

OU cette petite formation qui va changer les choses…

Il y a des trucs, dans ma vie de parent, qui me rendent dingue. Hystérique parfois. Souvent je prends sur moi, parfois… j’explose. Je te parlais par exemple ici de leurs groooooooooosses colères, face auxquelles, parfois, moi aussi je craque.

Quand on m’a proposé de suivre une formation en ligne pour devenir un parent zen, je n’ai pas hésité longtemps. Il faut dire que la promesse est drôlement séduisante.

Cette formation, associée à des nuits enfin plus reposantes (je t’en reparlerai dans un autre article) et à la pratique (censée être) régulière de la médiation, a initié un vrai et profond changement en moi…  Je t’en partage donc quelques principes de survie…

La formatrice, Catherine Schwennincke est une vraie maman de la vraie vie, qui dit s’être elle aussi souvent énervée sur ses enfants. Mais elle a trouvé comment rester zen, et cela a changé sa vie. En plus elle est psy. Son approche du stress parental repose donc sur des études scientifiques mais aussi sur son expérience professionnelle…

IMG_0303

Ce programme Parent Zen comprend 20 capsules de coaching en vidéo, cela coûte 67 euros. C’est Parents-Thèses qui me l’a offert, cette association (que j’adore) qui organise des conférences et des formations sur la parentalité, j’ai accepté mais à la condition que je puisse écrire ici en toute indépendance.

J’ai appris énormément de choses sur le stress et sur nos réactions. Mais aussi plusieurs  pistes pour gérer ce stress, et trouver les ressources pour être plus calme. Je te les partage, je me dis que ça peut toujours servir…

Sache par exemple que le stress ne vient pas des situations mais du regard qu’on pose sur ces situations. En gros donc, il n’y a pas de formule magique pour que ton petit ne pique pas de crise ou ne renverse pas son biberon, en revanche tu peux apprendre à ne pas sortir de tes gonds à chaque fois que ça se produit.

img_0265

Le stress fait perdre en efficacité et en crédibilité, il est donc avant tout un obstacle. Mais le stress est aussi un signal précieux, qui te permet de comprendre que quelque chose ne va pas.

Catherine va donc te donner des pistes concrètes pour réduire ton niveau de stressabilité face aux situations que tu ne peux pas contrôler.

Derrière tout ça, l’enjeu, c’est d’apprendre à utiliser son cerveau pré-frontal, donc adaptatif, plutôt que la partie émotionnelle, pour mieux gérer les situations stressantes. Et ainsi mieux communiquer, mieux transmettre et être mieux écouté… Ton calme devient communicatif, et tout le monde est gagnant.

IMG_0297

Plusieurs outils m’ont déjà aidée (et j’ai bon espoir de progresser encore) :

-changer mon point de vue sur une situation (que conseillerais-je à ma meilleure amie face à telle situation?  comment réagirait une maman vraiment calme, le dalaï lama ou ma prof de yoga ?)

-parvenir à voir tout ce qui est positif dans une situation qui, a priori, me semble négative (oui, il y a des avantages à arriver en retard à l’école après s’être tapée une demie-heure d’embout’ avec les enfants dans ta voiture, je t’assure…)

-voir chaque situation stressante comme l’occasion de rebondir, de vivre une nouvelle expérience, de lâcher vraiment prise…  (Mes filles sont sur le point de s’entre-tuer pour un autocollant Minnie à paillettes… On reste calme, et au lieu de me mettre à piquer moi aussi une crise, je vais essayer d’en  profiter pour tenter de discuter avec elles partage, générosité et négociation)

IMG_8534

-dissocier la situation et l’idée que je m’en fais, parvenir à prendre du recul pour voir la réalité en face, et pas le film que je suis en train de me faire… (Amener ma fille à l’école avec un trou dans son collant fait-il vraiment de moi une mauvaise mère ?)

-et surtout transformer mon exigence en ambition… Un sacré défi pour toutes celles, qui, comme moi, rêvent secrètement d’être des Mamans Parfaites… mais ont l’impression de ne pas leur arriver aux stilettos. (J’aimerais quitter cette plaine de jeux maintenant et sans crise, mais si je n’y arrive pas dans la seconde et sans un cri, c’est pas la fin du monde, si ?)

Bref, je ne sais pas si cela te parle ou t’aide un peu, mais je ne peux que te conseiller d’aller faire un tour ici pour en savoir plus…

Moi, cela m’a donné des outils mais cela m’a aussi permis de prendre conscience que j’avais les ressources en moi pour devenir vraiment plus zen, que ce n’était pas réservé aux Mamans Parfaites. J’en suis encore loin, il y a des rechutes… et dès que les nuits redeviennent difficiles, je reperds à nouveau plus vite mon calme.

Mais je sais que c’est aussi une question de regard, de recul, de lâcher prise, et nous avons toutes et tous ces ressources en nous. Il faut juste trouver le chemin pour y accéder…

Car finalement, tout n’est qu’une question de chemin, non ?

IMG_7128

 

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s