Parce que ton petit arrive …

OU tout ce que je voudrais te dire, juste avant…

Juste avant que tu n’accostes sur cette rive immense et magnifique, éprouvante et exigeante…

Juste avant que tu ne deviennes maman.

img_2678

Tu es bien courageuse, car franchement, après tout ce que je t’ai raconté, ces histoires de Mamans Guerrières épuisées par des nuits pourries, de poussettes qui se referment mal, de sac à main remplis de miettes, de langes qui débordent au mauvais moment et  d’enfants chouinant derrière la porte des toilettes …

Mais il faut croire aussi que tu as quand-même entendu  ma liste des très bonnes raisons d’avoir des enfants.

Alors voilà ce que j’aurais voulu qu’on me dise, juste avant qu’elles ne débarquent, tambour battant, avec chaque fois, tant de questions, et de si belles réponses à découvrir, à inventer, à rêver.

Et moi qui deviens plus grande et plus forte grâce à elles.

IMG_6956

Je voudrais te dire d’abord que l’accouchement, c’est pas un truc de chochottes, c’est vrai.  Mais que tu vas y arriver. Depuis la nuit des temps, on y arrive, car nous sommes pré-programmées en mode guerrière.

Cela peut être épuisant, assourdissant, lumineux, bousculant tout ce que tu avais toujours cru. Rien ou tout cela. Mais ce sera forcément le plus beau jour de ta vie…

Je voudrais te dire qu’ensuite, tout ce qui suivra, ce sera pas de la gnognote non plus. De ce vertige face à ce tout petit que tu connais si bien sans le connaitre du tout, de cet amour immense qui explose soudain, parfois tout de suite, parfois plus tard. De cette responsabilité infinie qui tombe d’un coup sur tes épaules.

Mais que nous sommes toutes, Mamans imparfaites qui l’assument,  passées par là…

IMG_3823.jpg

Et puis qu’après, encore après, trouver les gestes, les mots pour apaiser, consoler, allaiter, soigner, pour endormir, pour réveiller, pour cajoler… Sans avoir reçu le mode d’emploi…c’est toujours pas de la gnognote. Mais tu le trouveras.

Et puis il y aura peut-être de la fatigue, du découragement, l’envie tellement coupable d’enlever les piles de ton petit, juste pour dormir. Besoin de partir loin pour reprendre ton souffle. Fais-le, et rassure-toi, tu reviendras en courant parce que ton petit te manque tellement.

Et puis le regarder dormir enfin, le plus joli spectacle de la terre,

Je voudrais te dire que cette nouvelle route qui t’attend ne ressemblera à aucune autre,  elle sera surprenante et exigeante. Mais profondément passionnante.

Et que tu vas y arriver. Et probablement même que tu vas adorer.

Que tu adoreras dire « ma fille » « mon fils », que tu te shooteras à son odeur, que tu trouveras vraiment, objectivement, que c’est le plus beau bébé que tu n’aies jamais vu.

Que les nuits pourries finiront par passer. La fatigue immense par s’apaiser. Que tu trouveras les gestes, les mots. Que le vertige s’apprivoise. Que tu retrouveras ton équilibre, du temps pour toi.

IMG_4117

Que des choses changeront, et d’autres pas. Que ça ne va pas durer, et que les pyjamas, un jour, seront trop petits.

Que tu recevras mille conseils, qui se contre-disent, mais que ton instinct sera ton meilleur ami. A suivre envers et contre tous, les autres, les vents et les marées.

Que la perfection ne s’atteint jamais, et que mieux vaut y renoncer le plus vite possible, laisser des miettes sur la table, de la vaisselle dans l’évier, et être simplement une maman suffisamment bonne.

Que tu feras des erreurs. Que tu t’en voudras. Mais que tu feras de ton mieux, je le sais déjà, et c’est tout ce qui compte.

Que tu te diras peut-être parfois que tu y arriveras jamais. Et puis, tu te retourneras, et tu réaliseras que tu t’en es sortie comme une chef.

Que tu n’auras peut-être pas le temps de prendre une douche, de sortir les chandelles ou tes escarpins, mais que tu pourras, sans complexe, prendre  le temps de respirer ton petit, de le porter tout contre toi, pour qu’il écoute ton coeur battre et que tu entendes ses sourires.

img_0226

 

Sister Klet, ma frangine… Toi qui vas devenir maman d’ici plus très longtemps. Ta petite kinder surprise bien au chaud, ma première nièce que j’aime déjà si fort …

Je n’ose te raconter, par pudeur, l’émotion immense qui m’étreint quand je t’imagine déjà portant ta toute petite contre toi. Ma fierté, et ces tonnes de souvenir d’enfance qui prendront alors une autre dimension encore.

Ma sister Klet, sache que dans le brouillard qu’on traverse parfois, il y a des anges gardiens, pas très loin. Pour réconforter, écouter, cuisiner ou même prendre le relais.

Et que moi, toujours, je serai là. Dans l’ombre, attentive mais discrète, bienveillante. .

Et déjà si fière de toi…

Parce que, toi aussi, tu seras la plus belle maman du monde…

IMG_1184

Publicités

2 réflexions sur “Parce que ton petit arrive …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s