La sournoiserie de la pâte à modeler

OU la vérité sur cette activité qu’on est censé adorer mais qu’on a le droit de redouter

Je cherche des témoignages. Des mères qui pourraient me réconcilier avec cette activité en tête de la liste d’occupations de dimanches pluvieux des Mamans Parfaites.

Sur les réseaux sociaux, tout se passe toujours à merveille, les enfants sont épanouis, ils font de la motricité fine, musclent leurs doigts, font travailler leur imaginaire, exercent leur créativité. 

Les mères se gargarisent des réalisations plasticinesques de leurs petits, (même que parfois, elles sont coiffées  et portent de jolis vêtements hors de prix dans un intérieur mixant le dernier numéro du Elle Déco et le manuel du Montessori chez soi.)

Sauf que pour toi, dans ta vraie vie de Maman Guerrière, et donc forcément imparfaite, ça marche jamais comme les mamans sur internet elles disent.

IMG_0936

Qui est ce Monsieur Play Doh ? Ce type devait être un dangereux psychopathe, déterminé à transformer les dimanches des parents en enfer domestique. Un gars que nous devrions  coincer entre deux portes pour lui dire notre façon de penser, sans détour, et l’envoyer passer le restant de ses jours sur une île déserte, à compter des duplos, aux côtés de l’inventeur de la poussette et du créateur des plaines de jeux.

Car la pâte à modeler, c’est LE piège. L’activité à pratiquer uniquement quand tu es reposé, frais, détendu (je sais, cela n’arrive pas régulièrement), et que tu as décidé de tirer un trait sur l’intégrité physique de ta maison (et sur la tienne aussi d’ailleurs).

Quand tu débutes dans la fonction, ô combien réjouissante, de parent, tu ne sais pas encore ce qu’il t’attend le jour où, triomphante, tu ramènes chez toi une boite de ce Monsieur Play Doh Psychopathe.

Tes gosses te font la fête, tu es la meilleure maman du monde, merci Maman, ouééééé comme à l’école, et danse de joie.

Premier piège : les moins de 2 ans.

C’est marqué sur la boite évidemment : un 3 barré. Le message est clair. Mais toi, tu snobes un peu les indications d’âge. Tu te dis pfffffff, mes enfants sont petits, c’est vrai, mais ils sont déjà capables de manier de la plasticine et de faire de la motricité fine.

Sauf que quand ta moins de deux ans mord à pleine dent dans la boule rose fluo de pâte à modeler qui sent bon le  gâteauuu, tu fais tout de suite beaucoup moins la maligne.

Recrache, Pimprenelle, non ce n’est pas un gâteauuuu, c’est de la pâte à modeler, recrache, recrache immédiatement. Bon, ouvre la bouche, Maman va récupérer la… non, n’avale pas, ce n’est pas comestible enfin on peut pas manger ça, c’est… ok… c’est trop tard.

IMG_0942

Tu te retrouves ensuite à googler comme une hystérique sur ton téléphone portable « risques ingestion pâte à modeler rose play doh » , tout en jetant très loin les dits pots parfumés (et pas fermés), et en surveillant anxieusement ta fille du coin de l’oeil pour voir si elle ne vire pas rose bonbon.

Deuxième piège : les images affichées sur la boite ne correspondront pas longtemps jamais  à la réalité

C’est joli hein, quand tu les sors de la boite ? Le presse-frites, les moules pour faire des tomates et des cornichons. La madame sur son siège de coiffeur. La robe de la Reine Machin Brol.

Sauf qu’une fois qu’ils ont été remplis de ladite pâte à modeler, vas-y pour les avoir à nouveau propres. Et récupérer la foutue plasticine qui s’est logée sournoisement dans les plis de la robe d’Elsa ou au fond du moule à serpentins.

Et je ne te parle même pas de la joie de séparer les couleurs une fois qu’elles ont été superposées en couches régulières pour faire le beau hamburger. Tu oublies. Tu te retrouves avec six pots de pâte à modeler d’une couleur unique (et pas franchement jolie).

IMG_0938

 

IMG_0937

Troisième piège : les « boulettes » 

Alerte aux parents novices : la plasticine se décompose en minuscules boulettes sur les genoux de ton enfant. A un moment soudain, et sans crier gare, ton enfant va se lever d’un bond en déclarant d’un ton qui ne laisse place à aucune négociation qu’il « n’a plus envie de jouer » et qu’il veut maintenant « colorieeeer ». Et les boulettes qui étaient sur ses genoux se retrouvent alors sur ton beau parquet/tapis/carrelage, piétinées par les pieds délicats de ton enfant chéri avant que tu n’aies pu pousser un cri d’horreur, et donc aplaties en de vulgaires galettes rose fluo/bleu glacé/vert gazon, que tu vas devoir gratter, ruinant ton vernis. Certaines boulettes auront échappé à ta vigilance, et tu es donc partie pour plusieurs jours de redécouverte glaçante de galettes fluorescentes dans tout ton salon (si pas dans les rainures des baskets de tes petits).

IMG_1688

Quatrième piège : les « créations »

Maman, t’as vu, c’est beau hein? C’est un papillon.

Oui, il est superbe ce …heu… papillon, c’est ça?, on est bien d’accord. Mais après, on en fait quoi? Car sache le, une fois que ça sèche, ça durcit, et une fois que c’est dur, cela rejoindra l’immense galerie de ces oeuvres d’art qui te remplissent de fierté mais qui prennent la poussière et dont tu ne sais pas quoi faire même si tu as ta petite idée mais quand-même tu as un coeur de mère sous tes airs de ménagère maniaque. 

IMG_0941

La solution ? J’ai une piste, peut-être. C’est Maman Guerrière Sportive et Fashion Addict qui nous l’a offerte. De la pâte à modeler qui fait pas de boulettes, qui se décolle facilement (mais qui se mange toujours pas, non Pimprenelle). Le sable magique.

IMG_1692

L’essayer, c’est l’adopter. Tu devras sortir ton aspirateur, probablement. Mais avec le sourire. C’est toujours ça de gagné, non ?

De toute façon, c’est sûr, on prend les paris :  d’ici un mois, deux à tout casser, tu ressortiras tes pots multicolores pour une folle séance de modelage, sous les vivats de la foule en délire, ayant déjà oublié que le quart d’heure suivant tu iras chercher en courant ton aspirateur et ta grosse voix.

Car c’est bien connu, les Mamans, elles ont des mémoires de poisson rouge et des coeurs d’artichaut…

 

IMG_1790

En pâte à modeler rose fluo…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s