Mac Machin et moi

OU comment ravir les estomacs de toute ta tribu sans mettre un orteil dans ta cuisine

Je te dois une confession dont je suis pas vraiment fière. Nous allons chez Mac Machin. Et j’adore ça  ma tribu adore ça.

Alors je te dois une autre confession. Je suis plutôt branchée bonne bouffe, graines, bio, végé, flexitarisme, et tout le brol. Faut vivre avec son temps, et en plus, ça me parle pas mal tout ça.

Mais, il y a aussi la vraie vie. Et la tribu.

Et chez nous, c’est une tradition de retour de vacances (et pas que). Genre mauvaise foi de la Maman Guerrière-qui-n’a-pas-envie-de-chercher-une-recette-de-graines-et-de-légumes-qui-ravira-tous-les-estomacs (combat perdu d’avance quoi qu’il en soit).

MOI (version sit-com nineties)  Rhooooo, on est dimanche, TOUS les magasins sont fermés, mais qu’est-ce-qu’on va BIEN pouvoir manger ce midi?

SUPERCHERI (tout aussi mauvais comédien) Le frigo est TOUT vide ! Tu aurais pu prévoir quelque chose !

MOI (de pire en pire) On a vraiment plus rien du tout, c’est la cata.

Les enfants retiennent leur souffle, suspendus à nos lèvres, car ils connaissent déjà le fin mot de notre numéro d’Actor’s Studio.

SUPERCHERI (je lui laisse le beau rôle, car moi j’assume pas) Bon (soupir) On va encore devoir aller chez Mac Machin.

Scènes de liesse en tous genres dans notre salon. On dirait que la Belgique vient de marquer. En finale. De la coupe du monde. A 1 minute de la fin.

MOI (pour la forme) Pffff, tu es sûr? Il y a pas beaucoup de légumes dans les hamburgers..

Et nous voilà partis. A 7. Entassés dans la voiture. Ca crie de partout. J’ignore pourquoi, mais Mac Machin a un effet hypnotique sur notre tribu. Même sur Pimprenelle qui n’a pas encore pu mordre dans une frite (et c’est pas demain la veille, crois-moi, je veille au grain bio).

Je sais pas si c’est le hamburger. Les frites. Le coca. La plaine de jeux.

L’absence de légumes peut-être.

Mais ils deviennent tous complètement dingues.

La première étape, quand tu débarques en tribu version xl, même dans un fast-food, c’est d’installer comme il se doit tout ce joli monde surexcité.

Pour cela, il me faut : une très grande table pas trop collante, une chaise bébé pas trop glissante (au cas où Pimprenelle tenterait sa cascade favorite : la glissade sous le harnais de sécurité, le double salto et l’atterrissage sur le sol, sans les mains, déjà testée dans un aéroport et qui m’a valu une demi-journée de tachycardie post-traumatique), un demi-kilo de serviettes recyclées, des pailles rouges et blanches (dont les trois quarts rouleront tout de suite par terre).

Il me faut d’abord frotter la table en me convaincant qu’ainsi, elle sera propre . Je sors ensuite  un morceau de pain pour distraire Pimprenelle  (morceau qui, très probablement, sera dans 30 secondes par terre (à côté des pailles)  attention, top chrono, c’est parti…… voilààà il est par terre)

img_0425ok

Deuxième étape : la commande. Grand moment de vie.

MONSIEUR REVE (la bouche en coeur)  Je peux avoir un maxi double coca ?

MISTINGUETTE (inspirée, les yeux mi-clos)   Je veux un yaourt là maman tu vois qu’on peut boire comme Diego à l’école il a toujours ça comme goûter.

GRANDKET (estomac sur pattes, la pré-adolescence probablement) Moi j’aimerais un… non deux hamburgers. Et des nuggets. Et une maxi frites.  Et un dessert. Ah oui et un menu spécial. Et deux mayos

PIMPRENELLE (tendant le doigt de manière décidée vers un ballon rose) CA !

MONSIEUR REVE (les yeux en coeur) Et moi un grand coca !

MISS PAPOTE (concentrée) C’est quoi les jouets ? On peut choisir? parce que moi j’ai déjà le Snoopy qui danse et le Snoopy qui fait du vélo, mais pas encore celui qui fait du patin.

MISTINGUETTE (toujours inspirée) Mais oui Maman, tu vois, Diego il boit ça une bouteille comme ça grande

GRANDKET (la pré-adolescence, toujours) Et un Big Machin aussi.

PIMPRENELLE (bondissant de plus belle vers le ballon rose fluo) ça ça ça ça ça !

MISS PAPOTE  (le nez collé sur la vitrine de jouets) Ah non, je peux changer?  Le Snoopy qui fait du patin je pense qu’on l’a déjà… Mais pas celui sur le toboggan.

GRANDKET (c’est quand la fin de la pré-adolescence ?) Et une sauce pour les nuggets.

MONSIEUR REVE (l’estomac en coeur) Moi je voudrais un menu et un très très grand coca.

MISTINGUETTE (qui parle seule maintenant) Diego il boit ça, mais aussi Agathe, c’est à la fraise je crois.

GRANDKET (en fait, j’y pense, après la pré-adolescence, il y a l’adolescence et ce sera pire) : Et encore une glace, et je pense que ce sera tout.

 

Par je ne sais quel miracle, tout le monde garde son sang froid et son calme.

Par je ne sais quel autre miracle les plateaux sont prêts. Il faut les amener à table et, surtout parvenir à les poser  AVANT qu’ils n’aient été vidés par quatre fois deux mains affamées (oui, chez les enfants, même les mains peuvent être affamées).

Il y a le moment enthousiasme généralisé. On commence à manger. Mistinguette découvre le contenu de sa boite/maison en carton en poussant des grands cris. Et termine par un très convaincant ooooh Maman, il y a MEME un sachet de carottes, trop chouette. (je me fais chaque fois avoir)

Il y a toujours un moment dispute. Du style mais moi j’avais demandé un ketchup et il y a plus que des mayonnaises, oui mais moi je voulais le jouet Snoopy et c’est elle qui l’a pris, etc etc (je te passe ça hein, tu connais)

Il y a toujours un moment où les autres tables commencent à nous regarder. Je sais pas trop pourquoi.

C’est vrai qu’on est assez bruyant, malgré nos « chhhhuuuuutonestdansunrestaurant » (manifestement jamais très convaincants). Bon c’est vrai aussi, notre tribu a une capacité assez impressionnante à engloutir le contenu des quatre plateaux en un temps record.

Et puis il y a Pimprenelle, dans sa phase jeveuxmangercommevous. Elle pointe du doigt en poussant des grands cris chaque frite que je mets dans ma bouche, tente le chouinage pour m’amadouer. Agite désespérément les mains. Tire sur ma manche. A chaque frite donc.  (Oui, c’est très reposant comme repas).

A force, ça finit par faire un peu d’animation.

photo 2

Après la phase engloutissement-goulu- comme-si-notre-(belle)-maman-ne-nous-nourrissait-jamais (4minutes30 montre en main) arrive la phase je-cale-alors-je-chipote.  Ca tournicote dans la mayo avec une frite. Ca inspecte le paquet de carottes avec dédain. ça mâchonne la paille en aspirant bruyamment les glaçons.

Très poli, Monsieur Rêve qui entame son deuxième hamburger, se contente d’un « si si j’ai encore faim mais là je fais une petite pause ». Avant de nous avouer qu’en fait, il a plus très faim du tout.

GrandKet, la bouche pleine, demande s’il peut le terminer.

Mistinguette a découvert le jouet  au fond de la boite/ maison en carton pleine de tâches de gras  (mon dieu, ne pas me demander quelle huile de friture ils utilisent) et doit ABSOLUMENT l’ouvrir tout de suite car c’est un Snoopy qui fait du patin à glace. (tu vois pas le rapport ? Ben non, moi non plus en fait).

Je dis ok MAIS D’ABOOOOORD tu termines de manger. Elle dit j’ai plus faim. Je dis ok MAIS D’ABOOOOOOORD tu manges au moins tes carottes. Elle dit j’aime pas les carottes. Je pense pfff n’importe quoi Je dis ok MAIS D’ABOOOOORD tu en manges au moins cinq.

J’en profite pour lancer un sondage. Franchement, combien de gosses mangent VRAIMENT ce sachet de carottes? Hein? Combien? C’est juste un truc pour donner bonne conscience à tout le monde ça, hein? On est bien d’accord ? Et puis quand tu viens de t’enfiler un Big Machin, une grande frite et un demi-litre de coca, que tu n’es que culpabilité et ventre ballonné, tu n’as plus le courage de négocier pour que ton enfant avale ce sachet de carottes … Tu renonces, non ? (oh s’il te plait, dis-moi que tu renonces toi aussi … )

Bref, arrive le moment plaine de jeux. Alors la plaine de jeux : on en parle ? Ce truc inventé pour FAIRE CROIRE aux parents qu’ils vont passer un moment tranquille, alors qu’en fait, c’est un GROS et très VILAN mensonge. Car NON, les parents ne se la coulent pas douce quand leurs petits chéris sont dans une plaine de jeux.

Alors déjà, est-ce que quelqu’un dans la salle peut m’expliquer POURQUOI il faut enlever leurs chaussures ? Parce que bon, on est bien d’accord, c’est pas vraiment super hygiénique là-dedans… C’est pas comme si Mary Poppins venait de faire blinquer l’engin, et que tu devais surtout pas le salir avec tes grosses chaussures. Et puis c’est super glissant leur truc, ça irait drôlement mieux avec les chaussures pour grimper tout en haut, non ? Et puis une fois qu’ils sont bloqués, tout en haut, on fait comment pour aller les rechercher, hein?

Bref, je vais pas m’appesantir maintenant sur les plaines de jeux, mais j’y reviendrai plus tard, un autre jour. Quand je serai fraiche et reposée. Dans une petite trentaine d’années.

photo 1

Chez Mac Machin, il y a aussi de quoi occuper des heures notre tribu. Pendant que nous nous affalons sur les très confortables chaises de Mac Machin. Un écran. Relié à des manettes. Et même pas besoin de pièces pour y jouer. Tout le monde adore. Même Mistinguette, qui pousse sur les boutons comme une forcenée, sans regarder l’écran, ou alors qui fixe l’écran, sans pousser sur les boutons, et qui est convaincue qu’elle joue, sans comprendre non plus le principe du jeu.

photo 3

Il faudra ensuite négocier les danscinqminutesonyva, nonmaintenantonyva, celafaitdixminutesquejedemandedyaller, maintenantonyvasinonjeparssanstoi. Remettre les chaussures. Décrocher Monsieur Rêve de l’écran. Ramener une demi-douzaine de ballons roses pour Pimprenelle. Faire une grosse voix pour dire à Mistinguette que ses carottes, elle les mangera de toute façon ce soir. Vérifier dans un rayon d’un mètre qu’on a rien oublié. S’excuser auprès du monsieur de Mac Machin qui attendait notre départ pour nettoyer la zone sinistrée que nous laissons derrière nous.

Voilà, ça y est. Les cinq enfants sont harnachés dans voiture. Ils ont tous mangé. Le Mac Machin n’est pas trop dévasté.

Et une fois dans la voiture, c’est plus fort que moi, y a toujours un moment où j’avise SuperChéri, le sourcil dubitatif, et où je lui déclaque, pour avoir bonne conscience, mais aussi en pensant à mes graines bio : « Finalement, Mac Machin, c’est pas si bon que ça hein?  »

photo 3

 

Publicités

6 réflexions sur “Mac Machin et moi

  1. Maman BCBG dit :

    ahahahahhaa mais j’ai tellement ri!!!! génial 🙂
    Ça m’a rappelé la fois où nous avons fêté l’anniversaire de mariage de mes grands-parents…. 24 petits enfants qu’on était au Mc Do… ils s’en sont pas remis les serveurs…!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s