Le Club Med en tribu ? (premier épisode)

OU comment trouver LA formule de vacances où tout le monde sera gagnant, toi y compris (sauf ton portefeuille, mais on s’en fout, ce sont les vacances)

Episode 1 : rétroactes : le Club Med et moi (et Mistinguette)

Autant te le dire tout de suite. A la base, je suis pas du tout Club Med, et encore moins club de vacances.

SuperChéri est un grand pro du Club, (et pourtant, il n’a pas été G.O. dans une autre vie)

Quand on s’est rencontré, je l’ai initié aux joies du voyage mode baroudeur (bon, baroudeur, on se calme tout de suite, baroudeur à ma sauce, c’est-à-dire avec  une salle de bain très convenable et des transports pas trop pourris, c’est mon côté nareuse assumé)

Nous avons crapahuté sur tous les continents ou presque, cassant notre tirelire pour nous offrir de très beaux voyages itinérants avec, comme organisatrice, guide et interprète -très approximative, surtout en vietnamien, suédois et namibien- moi-même. SuperChéri s’occupant lui de  la conduite dans le désert, l’épaule rassurante dans les turbulences, l’écrasage de bêtes bizarres, le choix toujours très inspiré de restos, la prise de photos canons et la grosse voix quand ce fut nécessaire.

IMG_3302

C’était la régalade absolue.

C’était mon ancienne vie.

Je n’ai toutefois pas renoncé à mon goût de l’aventure. Un jour, nous ferons le tour du monde en tribu. Je sais pas encore quand ni comment, mais un jour, nous le ferons.

Bref.

Après la naissance de Mistinguette, SuperChéri est repassé à l’attaque avec son cher Club Med. J’étais crevée, au bout du scotch, et terriblement facile à convaincre. Il s’est dit que c’était le moment ou jamais et a profité de ma faiblesse.

Il m’a dit « Et si on allait une semaine au Club Med de Marrakech? Tu ne devras pas cuisiner, il fera beau et chaud, on dormira bien et ce sera magnifique. »

(il aurait pu me proposer une semaine à Bagdad sous une tente par moins 10 degrés que j’aurais dit oui aussi, j’avais juste terriblement besoin de vacances)

Nous sommes donc partis pour Marrakech. Le Club était effectivement splendide, tout comme le temps.

Sauf que nous sommes partis avec Mistinguette. Dans sa période « J’ai 9 mois, je marche pas mais j’aimerais bien donc je suis frustrée, et je dors pas donc je suis crevée ».

Et tout ça dans la même chambre que nous (Grosse erreur de débutant).

Je te résume nos soirées : au lit à 19H (en même temps que Mistinguette qui dormait dans notre chambre), dans le noir, en silence, avec sur nos genoux mon ordinateur portable, un casque à partager, des films de seconde zone et des pizzas que j’allais chercher au stand italien du buffet.

A 21H, on ronflait.

A 21H05 Mistinguette se réveillait une première fois.

A 3H, au douzième réveil et après 7 tétées (et un demi paquet de cigarettes pour SuperChéri), on prenait Mistinguette dans notre lit.

A 5H l’appel du muezzin avait tout à fait raison de nos tentatives d’endormissement. On était bien réveillé, mais complètement crevé (et le buffet du petit déj’ n’ouvre pas à 5H du mat’, même au Club Med).

Chaque matin, SuperChéri me suppliait de rentrer à Bruxelles, ce que je refusais tout net. Il a voulu son Club Med, il aura son Club Med jusqu’au bout.

On passait nos journées à nous promener, avec Mistinguette en poussette ou en écharpe, en espérant qu’elle dorme enfin. (sauf que, si elle dormait comme une bienheureuse, nous n’avons pas trouvé la technique pour dormir en marchant) .

IMG_1060

Finalement, on s’est offert les services d’une nounou deux après-midi, histoire de profiter un peu du soleil (et de notre lit).

Et au retour, on était ravi de rentrer pour nous reposer de cette petite semaine de vacances.

Inutile donc de te préciser que SuperChéri a dû mettre les bouchées doubles pour me convaincre de retourner au Club Med l’été suivant. J’avais entre temps retrouvé mes esprits (et une partie de mes nuits), et étais donc beaucoup moins facile à convaincre.

Je lui ai dit « Moi, le Club Med, plus ja-mais! »

Quelques mois plus tard, me voilà au Club Med de Peisey-Vallandry,

(SuperChéri est parfois terriblement convaincant.)

IMG_5476

J’avais toutefois émis quelques conditions. Dont celle de ne plus dormir avec notre fille chérie et adorée.

Et on avait trouvé LA chambre idéale, une chambre pour 2 + un bébé, donc sans supplément, mais dont le salon était séparé par une cloison coulissante. Cela fait donc deux chambres en une, hé hé !

En plus, le club a un Baby Club (non testé, c’est notre côté Parents Poules un peu absurde : partir au Club sans mettre ton enfant au mini club, c’est un peu comme dirait SuperChéri, rouler en plein cagnard sans mettre la clim’)

Marrakech fut le séjour le plus épuisant de ma vie, Peisey-Vallandry… le plus reposant !

Mistinguette a adoré son salon perso, et a dormi comme un loir (enfin, tout est relatif, disons qu’elle ne se réveillait que 2 ou 3 fois par nuit, ce qui, à cette époque, était un très bon score), et surtout elle dormait longtemps le matin (donc jusque  5H50 passé).

En journée, nous faisions la sieste en même temps qu’elle.

Et nous sommes revenus reposés et heu-reux !

Alors, plus concrètement, le Club Med, c’est quand-même le paradis des parents. Je dois l’avouer (si ton enfant dort en tout cas).

Tout le matos est sur place : lit, poussette, porte-bébé pour les randos (oui, au cas où, comme moi, tu es pas hyper calée en géo française, Peisey-Vallandry, c’est dans les Alpes, donc à la montagne, donc la journée : on marche), chauffe-biberon, petite baignoire, etc.

IMG_5658

Il y a donc le Baby club, mais aussi des baby-sitters. (Le tout coûte tout de même assez cher, il faut le préciser). Mais ce qui est top, c’est que les responsables du Baby Club nous autorisaient l’accès aux salles de jeux lorsque tous les enfants étaient partis, donc vers 17H, tu sais, ce moment de la journée où ta fille est cre-vée, mais où tu la mets pas à la sieste sous peine de galérer après pendant des heures pour la mettre au lit pour la nuit.

Grosse éclate donc pour Mistinguette qui disposait d’une IMMENSE salle de jeux… privée… tous les jours !

IMG_2466

En plus, la montagne l’été, c’est vraiment marrant. Moi je suis pas du tout ski, donc la montagne l’hiver, bof. Mais SuperChéri a-dore. Donc l’été, c’est le meilleur compromis qu’on ait trouvé. Il est à la montagne, et moi j’ai pas la neige. Les remontées mécaniques sont actives et accessibles gratuitement pour les GM, donc on a pu faire quelques jolies (et raisonnables) randonnées avec Mistinguette en porte-bébé.

IMG_5703

Il y a aussi une piscine, un formidable spa (mais plutôt cher) et toute une gamme d’activités en tous genres.

Côté repas, et bien… là aussi c’est l’éclate. D’énormes buffets (un peu trop énormes peut-être , éthiquement, ça me pose toujours un problème, mais bon, je vais pas rentrer ici dans des considérations philosophico-éthiques de comptoir), avec un coin bébé : petits pots, compotes et yaourts, mais aussi légumes cuits à la vapeur, et un mixer pour t’improviser cuistot. Des chaises hautes et un resto qui ouvre relativement tôt.

Que demander de plus?

Nous sommes donc retournés l’année suivante avec Mistinguette et Pimprenelle (quelques mois à peine) cette fois à Valmorel. Là, on a pris deux chambres communicantes. Mistinguette avait son (énorme) lit, et Pimprenelle dormait dans notre salle de bain. (oui, je sais, encore une fois, c’est un peu absurde, mais les filles étaient dans leur phase où elles se réveillaient chacune la nuit, mais pas en même temps).

Ce fut moins reposant que Peisey, mais tout de même bien efficace.

En plus, le Club propose des randos pour parents avec jeunes enfants ! On ne l’a découvert qu’à la fin de notre séjour (en raison de notre côté rebelles-qui-n’assistent-pas-aux-briefings-d’arrivée), mais on en a profité, et franchement, c’est top ! Tu marches avec d’autres parents, les enfants s’éclatent, le guide marche su-per lentement et explique plein de choses comme si on était dans C’est pas sorcier, et tu te gênes pas à demander un break pour allaiter/changer/consoler ton bébé.

Et les après-midis, des activités plutôt sympas pour les kids et leurs parents sont organisées : séance de maquillage, chasse aux trésors,  fancy-fair ou balade à dos de poney. Toujours très efficace pour les longues fins de journées.

IMG_5555

Cet été donc, on remet le couvert, mais cette fois en tribu. On a réservé la moitié d’un étage pour caser tout le monde : 4 chambres communicantes pour nous 7. Et on a défini une règle : chacun fait ce qu’il veut, mais le soir, on mange ensemble…

Je te raconterai ça au prochain épisode…

Et toi, tu pars où en vacances avec ta tribu ?

 

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Le Club Med en tribu ? (premier épisode)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s