C’est quoi une Maman Guerrière ?

OU ce qui fait qu’une Maman n’est jamais simplement … une Maman.

Déjà, porter et mettre au monde un enfant, c’est un truc de foufou. Mais s’en occuper après jour et nuit pendant 20 ans au moins, c’est juste .. dingue.

Comme toutes les mamans, tu trouves que ton enfant est VRAIMENT et objectivement le plus beau du monde même s’il hurle du matin au soir et du soir au matin, tu es également capable de déplacer des montagnes (de pampers) et de résister à des nuits sans sommeil et des journées sans sèche-cheveux…

MAIS tu es très probablement une Maman Guerrière, une Warrior, si tu es en mode survie depuis, oh oui, au moins tout ça, et si tu présentes un ou plusieurs symptômes ci-dessous :

– quand tu fais un truc, tu fais d’office un autre truc en même temps. Autrement dit tu es vraiment devenue multitask (ton boss va adorer) : porter un bébé hurlant tout en chauffant un biberon, parlant au téléphone à Belle-Maman, vérifiant l’eau qui bout sur le feu, reniflant le pampers et suivant un épisode de Downton Abbey … pfffff TROP facile.

-quand tu te demandes si tu n’irais pas chez ton coiffeur, tu te rends compte que tu ne sais plus où il se trouve.

-quand tu fais tes courses, tu es capable de manœuvrer, dans les rayons et sans tuer personne, une poussette contenant : un maxi cosy, un bébé, une soeur ainée debout quelque part sur cette poussette, un pack de 6 litres de lait bio, un ballon volant au vent, une boite de 12 oeufs, un doudou Lapin menaçant à chaque instant de tomber et de se perdre à tout jamais, et le tout avec le sourire.

-quand tu prends ta douche, tu chantes « Petit escargot » pour que ta cadette arrête de pleurer, tout en surveillant d’un oeil ton aînée qui joue avec ton make-up (argh)

-quand tu te lèves le matin, tu n’as qu’un seul objectif : arriver le plus vite possible à la fin de la journée pour retourner dormir.

-quand tu y penses… tu n’as plus vu tes potes depuis des lustres.

-quand tes enfants sont ENFIN au lit, tu verses une larme (de joie).

-quand tu racontes ta vie à quelqu’un, tu pourrais dire : « changer un lange à débordement sur mes genoux dans une voiture qui roule à 120 sur une route sinueuse de montagne sans lingette sous la main : oui, je peux le faire ».

-quand tu croises ton reflet dans un miroir, par hasard, tu lui dis bonjour en te demandant qui est cette nana pas coiffée pas maquillée mal fagotée.

-quand tu arrives au boulot, c’est toujours avec une tache de lait/snot/chocolat/confiture sur ton épaule

-quand tu fais tes courses au Delhaize et que tu t’arrêtes devant un rayon, tu berces ton caddy (vide) comme si tu devais endormir un bébé qui se trouverait à l’intérieur.

-quand tu manges un yaourt, tu souffles sur la cuillère avant de la mettre en bouche pour être sûre que ce soit pas brûlant.

-quand tu es en week-end en amoureux (et donc sans enfants), tu sursautes au moindre chouinement de bébé en pensant que c’est le tien.

-quand tu t’endors, c’est toujours sur une seule oreille.

-quand tu pars faire une séance shopping pour toi toute seule, tu vérifies que tu as bien un lange dans ton sac.

-quand tu t’assieds pour manger, en fait, tu t’assieds pas, ou alors sur une seule fesse, prête à te lever à tout instant.

-quand tu ouvres ton Itunes, c’est un titre des Déménageurs qui démarre à tue-tête.

-quand tu t’endors le soir, tu ne penses même plus à mettre ton réveil (vu que désormais, tu as un réveil vivant bien plus efficace que le tien et qui « sonnera » toujours avant).

-quand tu plonges ta main dans ton sac à main, une fois sur deux, tu tombes sur un vieux mouchoir, un hochet ou un paquet (entamé) de Betterfood.

-quand tu arrives au travail le matin, et malgré la montagne de boulot qui t’attend, tu te dis que tu vas ENFIN pouvoir te reposer un peu.

-quand tu penses à tes petits (c’est-à-dire toutes les 12 secondes et demi en moyenne), te te dis que tu les aimes plus que toi-même, tu deviens dingue d’inquiétude s’ils éternuent ou toussotent, s’ils versent une larme ou s’ils ont un peu froid, tu as peur qu’ils aient faim, qu’ils soient tristes ou qu’ils s’ennuient…

En tout cas, si tu présentes un de ces symptômes, tu es certainement une Maman Guerrière et en droit d’exiger à ton SuperChéri une journée (au moins) de repos avec spa et resto inclus.

Publicités

Une réflexion sur “C’est quoi une Maman Guerrière ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s