Sur le quai…

OU déjà couper un peu le cordon

J’ai compté le nombre de tee-shirts, un par jour, et j’en ai rajouté deux, pour être sûre.

J’ai lavé tes robes préférées, celle avec le tutu un peu brillant, et la rose sans manches qui te donne l’air beaucoup plus grande.

J’ai mis un pull chaud et des chaussures fermées, au cas où la canicule se transformait soudain en tempête glaciale.

J’ai caché un doudou de réserve entre ton maillot et la trousse de pharmacie, remplie à ras bord de mille remèdes, potions et petits pots de crème, au cas où.

Lire la suite

Publicités